L’ECHOGRAPHIE PELVIENNE (ou gynécologique)

L’échographie pelvienne est pratiquée dans la recherche d’anomalies du périnée et des problèmes de fuites urinaires et de prothèses de type TOT et dans la recherche de malformations utérines et de masses ovariennes, accréditée par le IOTA pour caractériser les masses, kystes et tumeurs de l’ovaire.
Le recherche d’endométriose fait partie d’une des spécialités phare du ceffe.
L’ensemble des échographistes pratique également le monitorage d’ovulation dans le bilan d’infertilité.
4 techniques internationales sont utilisées :
l’ESHRE et la classification des malformations utérines,
– la FIGO et la recherche de malformations des fibromes,
– le IOTA et la recherche des malformations de l’ovaire
– le FERTILISCAN (bilan de dépistage de l’infertilité associant le compte des follicules, les anomalies de l’utérus et la perméabilité des trompes, examen pratiqué à l’hôpital intercommunal de Créteil ou à l’HPAB)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *